VULNERABILITE DES OUVRAGES HYDRAULIQUES A TRAVERS L’EROSION INTERNE. MODELISATION D’UN ECOULEMENT DIPHASIQUE ERODANT DANS UN MILIEU POREUX

A CHETTI, A HAZZAB, K KORICHI

Résumé


L’érosion interne est l’une des causes principales de rupture des ouvrages hydrauliques. Elle peut être développée sous forme de deux phénomènes fondamentaux à savoir le renard hydraulique et la suffusion, ils diffèrent par leurs conditions aux limites géométriques et hydrauliques, le risque de rupture est en conséquence différent. Le premier phénomène est le plus dangereux et le plus rapide, s’il n’est pas immédiatement stoppé, il conduit très rapidement à la rupture. Dans le second, la perméabilité du milieu est lentement modifiée et après une phase de développement ininterrompue, il peut y avoir rupture. En se basant sur une loi d’écoulement type Darcy et une loi d’érosion de Papamichos et enfin une loi d’évolution de la viscosité de fluide (relation d’Einstein), nous proposons une première approche de modélisation de la suffusion, par la mise en évidence de l’évolution dans le temps de la porosité moyenne de la matrice solide du milieu poreux, de la concentration du fluide en particules érodées, ainsi que l’évolution de la masse des particules érodées, tout en mettant en évidence l’influence de la variation des paramètres mécaniques et hydrauliques du sol sur cette évolution tel que le coefficient d’érosion, la porosité maximale ...etc. La résolution numérique du problème est réalisée par la méthode des différences finies. L’échantillon étudié est discrétisé en un ensemble de couches élémentaires. La couche élémentaire est référencée par l’indice j et l’instant par l’exposant i. Pour la discrétisation, on a adopté le schéma explicite décentré.

Les résultats de simulation indiquent que le phénomène de suffusion est fortement lié aux paramètres mécaniques et hydrauliques du sol à savoir le coefficient d’érosion λ, la porosité finale Ømax.


Mots-clés


Renard hydraulique; suffusion; loi de Darcy; Equations de Navier Stokes; différences finies; concentration; particules érodées

Texte intégral :

PDF

Références


S. Alhaddad, A. Alem, H.Wang, A. Benamar, and N. Ahfir. Effet des conditions hydrauliques et de la forme des grains sur l’érosion interne dans un milieu poreux. Technical report, Laboratoire Ondes et Milieu Complexes, FRE 3102 CNRS, Université du Havre, France.

Darcy H. Les fontaines publiques de la ville de Dijon, chapter annexe D. Paris, 1856.

J. Barnichon. Contribution of the bounding surface plasticity to the simulation of gallery excavation in plastic clays. 5th international workshop on key issues in waste isolation research, , dec 2-4, Gauthier-Villars, Barcelona, 1998.

Papamichos, E. I. et al. Volumetric sand production model and experiment. International Journal for Numerical and AnalyticalMethods in Geomechanics, 25: pp 780–808, 2001.

Einstein A. Eine neue Bestimmung der Moleküldimensionen. Annalen der Physik, 19, 289-306 (1906).

Migniot Synthèse des connaissances sur le tassement et la rhéologie des vases. Rapport 90p, Laboratoire Central d’Hydraulique de France, 1987.

Bendahmane F. Influence des interactions mécaniques eau-sol sur l’érosion interne. Thèse de doctorat, Université de Nantes, 2005.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.