EVALUATION CRITIQUE DES DENSITES URBAINES EN ALGERIE POUR UNE RATIONALISATION DE L’OCCUPATION DU SOL URBAIN.

Fateh HADJOU

Résumé


En Algérie, la densité urbaine est en constante et troublante régression. A l’inverse des formes d’habitat et des formes urbaines traditionnelles et à celles de nos anciens centres urbains, toutes caractérisées par une relative forte compacité bâtie et une concentration de la population relativement importante, les nouveaux développements et projets d’habitat urbains formels ont des densités bâties et de population très faibles. Ces derniers consomment de plus en plus d’espaces urbains et engagent des surcoûts de constructions et des frais hors construction par tête d’habitant excessifs. Cette situation est incompatible avec les ressources disponibles ou abordables pour la vaste majorité de la population et inadéquate pour notre pays dans une multitude de domaines.

           Pour soi disant "mieux répondre aux aspirations", les normes et les standards surfaciques liés aux densités résidentielles et urbaines actuellement appliqués ou programmés pour les futurs projets sont au fait dérivés de ceux pratiqués dans les pays occidentaux. A travers l’examen critique des différentes formes d’habitat et des formes urbaines existantes, des paramètres de conception et des principaux outils d’urbanisme liés à l’occupation du sol urbain, ont été détectés les principales erreurs, lacunes et omissions commises dans ce domaine par nos différents acteurs urbains. Ces inadéquations ont conduit à utilisation irrationnelle du sol urbain et ainsi à un étalement urbain insoutenable et injustifié dans notre pays. L’investigation pour la détermination des raisons ayant conduit à cette situation inacceptable, une multitude d’incohérences ont été dévoilés. Ces dernières se traduisent concrètement par  l’importantes faiblesses des densités bâties de l’habitat et  des équipements publics, des compositions urbaines inadaptées, des  rapports bâti à l’espace libre très réduits, des proportions irrationnelles des différentes  tailles et typologies des habitations imposées, l’excès des espaces extérieurs résiduels, non fonctionnels ou difficilement utilisables ainsi que des ratios excessifs du sol urbain alloués à la circulation et particulièrement à la circulation mécanique et aux parkings. L’objectif de cette étude est de mettre fin à cette dérive pour permettre une occupation rationnelle du sol urbain en Algérie. 


Mots-clés


Algérie ; densité bâtie ; densité de population ; normes et standards ; économie urbaine ; rationalisation de l'occupation du sol ; formes urbaines ; P.D.A.U. et P.O.S. ; grille d'équipements ; coûts de construction et d'exploitation

Texte intégral :

PDF

Références


-Maouia Saidouni, Eléments d’introduction à l’urbanisme, éd. Casbah édition urbanisme, 2000, p101.

-Article 26, décret exécutif 91-175, journal officiel n°26, juin 1991.

-Demographia.com, densité métropoles européennes, 3-7-2010.

- demographia.com, 2-9-2011, densités du Caire et de Honk Kong.

- demoghaphia.com, 2-9-2011, ensemble des pays à moyens et faibles revenus.

- Paul Prouet, la densité, un bon outil pour connaître Paris, APUR, Paris, 2006, p.2.

- CNERU, Grille Théorique d’Equipement, Perspectives du Schéma d’Aménagement du territoire pour l’an 2000, Alger.

- Grille d’équipements, site 1ier Ministère, Royaume du Maroc

- Mérouani Abdelmalek, communication non publiée, journées d'études juillet 2010, Ministère des affaires religieuses, Alger.

- www.démographie.com, Démographia Wold Urban Areas & population projections, 5th Comparative Edition, April 2000.

- Centre d’Etudes et de Réalisations en Urbanisme Constantine, rapports d’orientations et règlements et propositions d’aménagements de communes de l’est algérien, N° 03 à N°14/CD, années 1991 à 1998.

- Article 10 du décret exécutif, op. cité, p. 790.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.