PRESERVER LE FONCIER A HAUT RENDEMENT AGRICOLE, DENSIFIER LE TISSU URBAIN : CAS D’EL HARROUCH.

HECHAM ZEHIOUA BERNIA

Résumé


Le foncier constitue la toile de fond des dynamiques de développement. S’il peut être renouvelable par des processus de recyclage urbain, il n’est pas une ressource extensible sauf si le foncier agricole est perçu comme une réserve pour l’étalement urbain.  Entre 1838 date de sa création et 2010, Le bourg d’EL Harrouch est passé d’un bivouac-relais entre Constantine et Skikda d’une superficie de22,4 haet 410 âmes  à une ville de50000 âmes, s’étalant sur1010 ha. Pour sa croissance, El Harrouch phagocyta les très bonnes terres agricoles connues pour leur forte productivité fournissant les 30% de la production nationale d’ail, d’oignons et des légumineuses. Le paradoxe réside dans son centre colonial contenant d’anciennes écuries délabrées et dont le bâti contrairement aux autres villages coloniaux n’a pas changé d’aspect et est resté bas et clairsemé. La surélévation et la densification du bâti de son centre colonial serait pour El Harrouch  un bon moyen d’augmenter ses capacités d’accueil sans mobiliser de foncier supplémentaire en générant de la charge foncière permettant de financer une remise à niveau du bâti ancien et maîtrisant son étalement . Le référentiel foncier et l’observatoire des espaces mutables s’avèrent être des outils capables de provoquer un renouvellement urbain en économisant du foncier.


Mots-clés


El Harrouch ; centre colonial ; densification ; référentiel foncier ; mutabilité

Texte intégral :

PDF

Références


PPIF (2006) (Programme Pluriannuel d’Intervention Foncière, 2000-2006, Etablissement Public Foncier région Nord-Pas-de-Calais. 2006

AURG (2002) (Agence d’Urbanisme de la Région Grenobloise) « Analyser et calibrer la mutabilité des espaces urbanisés pour accompagner l’intervention publique en renouvellement urbain », Guide méthodologique, Grenoble, juin 2002.

Suzanne Fritelli, (2004), « La mobilisation du foncier pour l’habitat », DESS ville et projets, Paris, juin 2004

Revue Diagonal, n°171 (2006) « Le foncier : un poste-clé » Paris, 1er trimestre 2006

Bouraoui.Ibtissem (2007). « Croissance de petites villes algériennes, cas d’El Harrouch » thèse de magistère, département d’Architecture, Université Mentouri, Constantine.

A.Istambouli, S. Mekrach (1998) « Mémoire de fin de cycle, département d’aménagement urbain, Université Mentouri, Constantine, 1998.

RGPH 2008

Hecham Zehioua Bernia (1987). « Restructuration des vieux centres coloniaux, cas d’El Harrouch », Thèse de Magistère, département d’Architecture, Université Mentouri, Constantine.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.