RISQUES INDUSTRIELS : COMMENT EVITER ET PREVENIR LES DANGERS - CAS DE LA VILLE DE SKIKDA.

Imene BENDJMILA, Meriama BENCHERIF

Résumé


Les villes poursuivent une croissance qui, faute d’être maîtrisée, peut engendrer des dysfonctionnements et des crises majeures, aussi bien sociales qu’environnementales.  Le passage à une civilisation industrielle majoritairement urbaine a donné naissance à de nouvelles formes de risques et de catastrophes, dont les proportions sont impressionnantes par l’ampleur des dégâts, les coûts socio-économiques générés et l’impact sur la conscience collective.

Longtemps axées sur la connaissance et la maîtrise de l’aléa, les politiques de prévention s’orientent de plus en plus vers le contrôle de l’occupation du sol, la mise en vigilance des populations et la réduction de la vulnérabilité des biens et des personnes en favorisant la concertation entre les acteurs de la prévention (Etat, élus, industriels, riverains).

En Algérie, depuis deux décennies, on assiste aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles et industrielles où les dégâts générés prennent des proportions de plus en plus alarmantes, les conséquences néfastes des tragédies se suivent, mais ne se ressemblent pas.

La ville de Skikda est, assurément, l’exemple-type de dossier à entrées multiples, que chacun peut aborder selon sa propre perception, son échelle de valeurs et ses sentiments.

Preuve que la problématique de la prévention des risques majeurs se forge avec les capacités intrinsèques à conduire en faisant appel à des études scientifiques et techniques avancées, mais constamment à la coopération et la participation, grâce à l'échange des savoirs et des savoir-faire.


Mots-clés


villes ; Skikda ; vulnérabilité ; aléa ; catastrophes ; politique de prévention

Texte intégral :

PDF

Références


. Kourilsky P., Viney G., (2000) : « Le principe de précaution », Paris, Odile Jacob.

. Lagadec P., Guilhou X., (2002) : « La fin du risque zéro », Paris, Editions d’organisation, 336 p.

. Chaline C., Dubois-Maury J., (2002) : « Les risques urbains », Armand Colin, Paris, 208 p.

. Conseil économique et social, (mai 2003) : « L’urbanisation et les risques naturels et industriels en Algérie : inquiétudes actuelles et futures », 22ème session plénière.

. Dauphine A., 2003, Risques et catastrophes : Observer-Spatialiser-Comprendre-Gérer, Paris, Armand Colin, Paris, 288 p.

. Peretti-Watel P., (2001) : « La société du risque » Paris : La Découverte.

. VEYRET-Y., (dir), (2003) : « Les Risques », Paris, Sedes, 255 p.

. ONS : Office national des statistiques, RGPH, 2008.

. Hadef R., (2008) : « Quel projet urbain pour un retour de la ville à la mer, cas de Skikda », mémoire de magister, université de Constantine, 341p.

. Rapport du Plan d’aménagement et d’urbanisme (PDAU), 2010.

. Direction Régionale Industrielle de Skikda (DRIK), 2010.

. [13] Propeck-Zimmermann E., Saint-Gerand Th., (2003) : « Pour une culture territoriale de la gestion des risques », Pouvoirs locaux n°56 1/2003, pp. 44-47.

[15], [16] HUBERT Emmanuel., (2005) : « Gouvernance et vulnérabilité du territoire péri-industriel : méthodologie d’aide à la réflexion pour une maîtrise de l’urbanisation efficace et durable vis-à-vis du risque industriel majeur, Thèse de doctorat, Ecole nationale des mines de Saint-Étienne », 324p.

Beck U., (2001) : « La société du risque : sur la voie d’une autre modernité », Paris, Flammarion, 522 p.

Boulkaibet A., (2004) : « La question du risque industriel en Algérie, cas de la ville de Skikda et sa zone pétrochimique », mémoire de DEA, université de Caen, 183p.

Denis H., (1998) : « Comprendre et gérer les risques socio technologiques majeurs », Montréal, Editions de l’Ecole Polytechnique de Montréal, 342 p.

Boutte G., (2006) : « Risques et catastrophes : comment éviter et prévenir les crises », Gilbert Boutté. - Montreuil : Ed. Papyrus, 334 p.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.