Les relations fonctionnelles entre le centre ville de Constantine et la périphérie Békira

Rabiaa CHEROUANA

Résumé


Le centre-ville de  Constantine est congestionné  à cause d’une multitude d’activité et la diversité  des équipements et de services, ce qui engendre des flux mécaniques et piétons de différentes zones périphériques  et la périphérie Bekira compte parmi les zones qui a une relation de  dépendance avec le centre-ville de Constantine.

       La plupart des habitants de Bekira converge vers le centre-ville de Constantine pour assurer la satisfaction de leurs besoins, d’après notre enquête de terrain (effectuée en 2013), nous avons constaté que le taux de relation fonctionnelle avoisine 42.73% dont les principales raisons sont le travail, les soins et les commerces. Ces flux augmentent cette relation tandis que le déplacement pour les raisons d’études enregistre un faible taux soit14.29%.  L’attachement des habitants de Bekira avec le centre-ville est dû essentiellement au déficit enregistré en matière des équipements   et de services au sein de la périphérie Bekira et la gamme de produits proposés dans le centre-ville de Constantine, ce dernier qui possède une centralité commerciale très élevée. Les déplacements des habitants de Bekira vers centre-ville s’effectuent avec les fraudes pour 29.71%, cette utilisation est due au manque de nombre suffisants de taxis l’utilisation de ce dernier est très minoritaire et ne représente que 10.86% suivi par le train avec 10.28%. L’utilisation de bus et de voiture personnelle représente respectivement 29.00% et 20.14%. 


Mots-clés


centre-ville ; périphérie ; relation centre ; périphérie ; centralité ; relation fonctionnelle

Texte intégral :

PDF

Références


- Benghodbane. F 2001 : les villes satellites autour de Constantine, El Khroub, Aïn Smara, Didouche Mourad et Hamma Bouziane : mutations, rôles et fonctions. Magistère en aménagement urbain (en arabe), faculté des sciences de la terre et de géographie, université de Constantine, p.355.

- Bouadjabi Naouel Hanane 2005 : les stratégies de la reconstruction de la ville sur la ville analyse d’un cas d’étude : Constantine, magistère en urbanisme, faculté des sciences de la terre et de géographie, université de Constantine, p.319.

- Boukerzaza Mehdi 2015 : la revalorisation du patrimoine bâti par la requalification des espaces publics, cas de la Médina de Constantine et de l’éco quartier Vauban à Fribourg en Brisgaul (Allemagne), université jean Monnet Etienne, thèse de doctorat, p.560.

- khanchoul Toufik et Rachid Zarzi 1998 : les problèmes de croissance urbaine de l’un des pôles d’extension de la ville de Constantine, faculté des sciences de la terre et de géographie, université de Constantine. Mémoire d’ingéniorat en aménagement du territoire p.198.

- Laarouk Mohamed El Hadi 1999 : dimensions d’aménagement du territoire et les mécanismes d’urbanisation des satellites de la ville de Constantine, les annales (URAMA), université de Constantine, p.28.

- Lekhal. A 1982 : Essai méthodologie de définition des petites villes algériennes, exemple de petites villes de l’est. Thèse de 3ème cycle en géographie, Strasbourg, p.220.

- Pierre Merlin et Françoise choay 2005 : dictionnaire de l’urbanisme et de l’aménagement, Quadrige (1èreédition).


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.