VISION SEMIOLOGIQUE DE L’ESPACE PUBLIC : CAS DE LA RUE DU 8 MAI 1945 A SETIF

M CHEMSA-ZEMMOURI, A DEHERDE, H ZAGHLACHE

Résumé


L’environnement bâti en tant que réalité matérielle durable, est modulé par des normes sociales, ainsi des pratiques peuvent s’établir dans un espace sans qu’il soit nécessairement modifié. L’inscription de l’espace dans un certain mode de vie, l’usage qui est fait de celui-ci, sa concrétisation dans la vie quotidienne, traduit les relations sociales qui prennent corps dans un rapport des habitants à l’espace. La place de la femme dans l’espace public demeure ambiguë et reste otage de lois dictées par les hommes. La présence de la femme dans l’espace public équivaut à traverser des espaces dangereux, où le respect des valeurs n’est pas garantie et où l’agression est souvent réelle.

Mots-clés


espaces publics; rue; extérieur; intérieur; seuil; territoire; appropriation; relation homme - femme

Texte intégral :

PDF

Références


Toussaint, J.I (2001), "User, Observer, Programmer et Fabriquer l’espace public"(Presses Polytechniques et Universitaires Romandes, Lausanne.

Benzerfa-Guerroudj, Z. (1992) "Les femmes algériennes dans l’espace public", (Architecture et comportement).

Newman, O. (1973 ), "Défensible Space : crime prévention through urbain design", (édition by MacMillan New York).

Hall, E.T. (1971), "La Dimension Cachée" (le seuil, Paris).

Bourdieu, P. (1974), "esquisse d’une théorie pratique, procédés des trois études d’ethnologie kabyle", (éditions Presse Offset Genève).

Lefebvre, H. (1974), "la production de l’espace" (éditions Anthropos).

Dumezil, G. (1985), "l’oubli des hommes et l’honneur des dieux" (éditions Gallimard).

Sebbar, L. (2003), "les sept filles" (éditions Thierry Magnier, Paris).

Bouhdiba. A. (1982), « la sexualité en islam », (Presses Universitaires de France, Paris)


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.