Les manières d’appropriation de l’espace dans le logement social à Constantine où la nouvelle façon d’habiter

EL HADI TEBIB

Résumé


Le modèle du logement de type social en Algérie est, à l’origine de sa conception, destiné à des usagers dont le mode de vie renvoie plutôt à un modèle socio culturel occidental. Il présente des « discordances » avec la population algérienne qui l’occupe actuellement, du fait que celle-ci incarne toujours un mode de vie qui relève plutôt du modèle culturel traditionnel. Afin de s’approprier ce type de logement, les usagers déploient des pratiques spatiales très originales et complexes. En effet : ce type de logement influe sur les usagers de par les valeurs « modernes»qu’il véhicule ; les usagers quant à eux, résistent et répliquent à leur tour sur le logement afin de rétablir l’équilibre du rapport contenu/contenant. L’un agissant sur l’autre, se transforment au cours du processus d’appropriation ; c’est ce qui inscrit ce phénomène dans une problématique inédite. À partir d’un échantillon de 48 logements de type social répartis sur quatre cités de la ville de Constantine (Ciloc, Daksi, Ziadia et Boussouf), une méthode d’analyse spécifique à cette problématique, nous a permis de mettre en évidence une grande diversité dans les manières d’appropriation. Quelles soient douces ou brutales ; quelles soient permanentes ou momentanées ; ces manières d’appropriation ou pratiques spatiales consistent à refaçonner l’espace proposé/imposé, en fonction des besoins réels (patents ou latents) que les usagers expriment dans leur vécu quotidien. Ces manières d’appropriation révèlent, en fait, chez les habitants du logement de type social une véritable nouvelle façon d’habiter où mode d’habiter traditionnel et mode d’habiter moderne semblent constituer une sorte de syncrétisme des deux. 


Mots-clés


Appropriation de l’espace ; manières d’appropriation ; stratégies d’appropriation ; modèle socioculturel ; mode d’habiter

Texte intégral :

PDF

Références


- Il s’agit du logement de type social (ou logement social planifié). Il englobe aussi bien les grands ensembles de l’époque coloniale qu’à ceux réalisés depuis l’indépendance jusqu’à nos jours, et où l’usager est complètement exclu du processus de production. Les autres types de logement à connotation sociale tels que : le Logement Social Participatif (LSP), le Logement Social Familial (LSF), le Logement Social Evolutif (LES) représentent des cas où l’usage dispose d’un pouvoir de négociation à un stade ou à un autre durant le processus de

- La référence est renvoyée à l’ensemble des manifestations scientifiques depuis les années 1980 selon lesquelles le déséquilibre du rapport entre le contenu socioculturel des usagers et le logement de type social qu’ils occupent respectivement (contenant) est manifeste, notamment : - Colloque international : « Du traditionnel au contemporain, la question de l’espace approprié ». Constantine, 14,15 et 16 Mai 1984. - Séminaire national : Une ville nouvelle, pourquoi ? Constantine, les 22 et 23 Mai 2001. - Séminaire national : Le logement social en Algérie, bilan et perspectives. Constantine, le 21,22 Mars 2004. - Séminaire national : La ville algérienne et les enjeux d’avenir. Constantine, les 25 et 26 Avril 2006.

- La « discordance » est employée afin de résumer toutes les appellations consistant à marquer les écarts, les déviations, les effets et les inadéquations entre le logement de type social et les habitants qui l’occupent.

- Il s’agit du « Plan de Constantine » durant l’époque coloniale ; du Plan quadriennal et quinquennal durant les deux premières décennies d’indépendance.

- HADIDJ Cherifa : Se loger, espoirs et réalités. In revue « Temps modernes » ; N° 432-433 ; Juillet-Aout 1984.

- BOURDIEU Pierre : Esquisse d’une théorie de la pratique. Ed. DROZ ; Paris, 1972.

- RAYMOND Henri : Habitat, modèle culturel et architecture. In. Architecture d’Aujourd’hui, N°174, Juil-Août 1974.

- SERFATY-GARZON Perla : L’Appropriation. L’Habiter. Le chez-soi, habitat et intimité. Dictionnaire Critique de l’Habitat et du logement. Ed. Armand Colin. Paris, 2003. - LYOTARD Jean-François : La phénoménologie. Coll. Que sais-je ? Ed. PUF, Paris 1995.

- Cet échantillon représentatif est élaboré à partir de critères de morphologie urbaine et de morphologie sociale en référence à : FREY Jean-pierre : Prolégomènes à une histoire des concepts de morphologie urbaine et de morphologie sociale. In. MORISSET (Lucie.K), NOPPEN (Luc), les identités urbaines, échos de Montréal, Québec, Ed. Nota Bene, 2003. 318p, pp 19-35. Il a été retenu lors deux travaux de recherche effectués par l’auteur : « Formes urbaines et pratiques sociales ». Mémoire de DEA ; Paris, IUP 1986.« Appropriation de l’espace dans les grands ensembles à Constantine ». Mémoire de Magister ; Constantine 1996.

La cité Ciloc représente les cas des Grands Ensembles de l’époque coloniale mais rattachée au centre ville, elle fait partie de la première génération des Grands Ensembles où les logements ont été livrés aux habitants juste après l’indépendance. La Cité Daksi représente le cas des Zones d’Habitat Urbain Nouvelles (ZHUN) faisant partie de ladeuxième génération et rattachée à deux centres de faubourgs anciens (Sidi Mabrouk et Oued El Had) où la livraison a eu lieu à partir des années 1970. La Cité Ziadia représente le cas des ZHUN mixtes (collectif et individuel) faisant partie de la troisième génération et rattachée à un seul faubourg ancien (Faubourg Lamy) où la livraison a eu lieu au début des années 1980. Enfin la cité Boussouf représente le cas des groupements d’habitation complètement isolés de la ville et faisant partie de la quatrième génération où la livraison n’a eu lieu qu’à la fin des années 1980.

- DEVILLERS Christian : Le Creusot, naissance et développement d’une ville industrielle. Coll. Milieux ; Ed. Champ Vallon ; Mâcon, 1981.

- CASTEX J. DEPAUL J-C. PANERAI Ph : Principes d’analyses urbaines et architecturales. Polycopié diffusé lors du passage de cette équipe à l’Institut d’Architecture de Constantine, Le 20 Septembre 1975 ; publié In. : DEPAUL J-C, DEMORGAN M, PANERAI Ph, VEYRENCHE M : Eléments d’analyse urbaine. Ed. Archives d’Architecture Modernes ; Bruxelles, 1980. - BENABBAS Samia : Système d’interprétation et de traitement du patrimoine architectural. Thèse de Magister ; Constantine 1988.

- Le mode opératoire dont il question ici, consiste à superposer le plan du logement tel qu’il est approprié (plan vécu) sur le plan du même logement tel qu’il est conçu (plan du logement tel qu’il se dégage du plan de l’architecte).traitement du patrimoine architectural. Thèse de Magister ; Constantine 1988.

- Le mode opératoire dont il question ici, consiste à superposer le plan du logement tel qu’il est approprié (plan

vécu) sur le plan du même logement tel qu’il est conçu (plan du logement tel qu’il se dégage du plan de l’architecte).


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.