AUX MARGES DU SYSTEME URBAIN : LE PERIURBAIN ET LA CONSOMMATION DU FONCIER AGRICOLE - CAS DE SKIKDA - ALGERIE

Hayette HADEF

Résumé


La périurbanisation est un phénomène bien connu depuis les années 1970. Les années qui ont marqué la rupture dans la forme historique des relations villes- campagnes. Aujourd’hui, l’espace qui s’étend entre les marges de la ville et les frontières de l’espace rural connaît un mouvement d’extension sans précédent. Dans cette nouvelle territorialité, les espaces ruraux et périurbains autour des villes ont, d’abord, été considérés comme des réserves de terrain à bâtir ou même des terrains non urbanisables, terrains agricoles à protéger. Faute d’expansion
urbaine des dernières décennies, due aux effets conjugués de l’accroissement naturel et de l’exode rural, la ville s’est éclatée et déversée, les espaces périphériques généralement agricoles étaient, malheureusement, sacrifiés.
Skikda, ville Algérienne, a été comme plusieurs d’autres à travers le pays, le terrain fertile pour la pratique d’un long processus d’urbanisation sauvage, de consommation des terres agricoles, de dégradation de l’environnement, le phénomène se poursuit et prend de l’ampleur de jour en jour.

Mots-clés


Urbanisation; périurbanisation; consommation du foncier agricole; Skikda

Texte intégral :

RESUME PDF

Références


Chalas, Y, Dubo-is-Taine,G. : « La ville émergente », édition l’Aube, Paris, (1997), p390.

Secrétariat d’état chargé de l’environnement, « Algérie ; Action 21 », (1997), p 2.

Chaline, C. : « Les villes du monde arabe », édition Masson, (1990), p 120.

Rapport de l’Algérie au sommet de Johannesboug, 2002, [En ligne] http// :www.gouvernement.dz, page consultée le 13 février 2004.

Côte, M. : « L’Algérie, Espace et société », (1996), édition Masson, p 163.

Boukhmis,K, Zeghiche, A. : « Développement industriel et croissance urbaine : le cas de Skikda » , (1983), revue méditerranée,1.1.1983, p 27- 34.

Données de la direction de la planification et d’aménagement du territoire de Skikda (DPAT), 2001.

Boukerzaza, H. : « Décentralisation et aménagement du territoire en Algérie : la wilaya de Skikda », édition, office des publications universitaires, Alger, (1991), p 234.

La comptabilisation des emplois informels et non définis sont généralement comptabilisés dans le secteur tertiaire gonflant ainsi les effectifs du secteur tertiaire et le rendant prédominant.

APC de Skikda, « Plan Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la ville de Skikda », (1999), P 75.

Hadef, H. : « L’impact de l’urbanisation sur la consommation foncière et les enjeux du développement durable ; cas de la ville de Skikda », communication présentée lors des journées d’études " la politique

algérienne pour la protection de l’environnement et du développement durable" ,22 et 23 juin 2005, laboratoire de recherches et des études sur le Maghreb et la méditerranée", université Mentouri de Constantine.

Bendjelid, A, J‑C Brûlé, in Nemouchi, H, « Crise multidimensionnelle des villes algériennes : entre discours et réalité, la gestion du patrimoine foncier le cas de la ville de Skikda (nord-est algérien) », communication

présentée lors du colloque international « les villes au défi du développement durable », Tunisie, 2005, [En ligne] http://subaru2.univlemans.fr/lettres/labo/gregum/activites/colloques/sfax/axe6/nemouchi_h.html

Benidir,F. : « Urbanisme et planification urbaine, le cas de Constantine », thèse de doctorat d’état, université de Constantine, (2007), p 160.

Données de la direction des services agricoles de Skikda (DSA), 2010.

Legrain, D. : « Le conservatoire du littoral », édition Actes Sud, Paris, (1997), p24.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri  Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.