Effet de l’entrainement d’endurance sur la fréquence cardiaque, le poids corporel et les habitudes alimentaires

Ahcène KASMI, Farida MOKRANI

Résumé


Cette étude tente de vérifier l’hypothèse selon laquelle un entraînement régulier en endurance a des effets non négligeables sur la fréquence cardiaque, le poids du corps et les habitudes alimentaires. 

Pour ce faire, nous avons mis au point un programme d’entraînement de quatre séances par semaine, pour une durée de quatre semaines. L’étude porte sur une population composée de six sujets, repartis en trois groupes de fréquences d’entraînement. Le premier groupe s’entraînait une fois par semaine, le second groupe deux  fois par semaine, le troisième groupe plus de trois fois par semaine. A l’issue du programme d’entraînement, une amélioration du niveau de performance en endurance est enregistrée induisant ainsi, une baisse de la fréquence cardiaque à l’effort et au repos, avec une diminution du poids corporel et un certain changement des habitudes alimentaires, notamment au niveau de la consommation d’eau, de boissons sucrées, de fruits, de féculents et de produits laitiers.


Texte intégral :

PDF

Références


(1) Jürgen Weineck, Manuel d’entrainement, Paris, Vigot, 1986, p. 79.

(2) Guy THIBAULT, Sport d’endurance : Entrainement et performance, Paris, Amphora, 2011, p. 34.

(3) David L. COSTILL, Jack H. ‏WILMORE, ‏W. Larry KENNEY, Physiologie du sport et de l’exercice physique, Paris, De Boeck, 2009, p. 220.

(4) Daniel POPELIN Escrime : enseignement et entrainement, Paris, Amphora, 2002, p. 112.

(5) Jean-Claude BASDEKIS, L’alimentation du coureur à pied et du marathonien, Paris, De Boeck, 2003, p. 53.

(6) David L. COSTILL, Jack H. ‏WILMORE, ‏W. Larry KENNEY, Physiologie du sport et de l’exercice physique, Paris, De Boeck, 2009, p. 468.

- (7) Nathalie BOISSEAU, Martine DUCLOS et Michel GUINOT, La femme sportive: Spécificités physiologiques et physiopathologiques, Paris, De Boeck, 2009, p. 43.

(8) David L. COSTILL, Jack H. ‏WILMORE, ‏W. Larry KENNEY, Physiologie du sport et de l’exercice physique, Paris, De Boeck, 2009.

(9) Michel DELORE, Le jogging pour le bien-être, Amphora, 2009, p. 30.

Jean-Claude CHATARD, Sport et santé : Quelle activité physique pour la santé, Publications de l’université de Saint-Etienne, 2005, p. 82.

(11) Xavier JOUVEN, Réussir à ralentir son rythme cardiaque, Paris, INSERM, Paris, 2006.

(12) Véronique BILLAT, Physiologie et méthodologie de l’entrainement : De la théorie à la pratique, Paris, De Boeck, 2003, p. 34.

(13) William McARDLE, Frank I. KATCH et Victor L. KATCH, Nutrition et performances sportives, De Boeck, 2004, p. 407.

(14) Frédéric GRAPPE, Cyclisme et optimisation de la performance, Paris, De Boeck, 2009, p. 56.

(15) Nicole DARMON et Michel Darmon, L’équilibre nutritionnel, concepts de base et nouveaux indicateurs, Paris, Tec et Doc Lavoisier, 2009, p. 80.

(16) Jean-Paul SOUNIER, Raids aventure : Organisation et participation, Paris, Bod Books, 2012, p. 143.

(17) Roger CALMÉ, Courses nature, trails et raids : S’initier et progresser, Paris, Amphora, 2009, p. 125.

(18) Stéphane CASCUA et Véronique ROUSSEAU, Alimentation pour le sportif : De la santé à la performance, Paris, Amphora, 2005, p. 41.

(19) Rémy LACRAMPE et Jean-Luc CAYLA,Lacrampe R., et Cayla G.R., Manuel pratique de l’entrainement : 110 questions- réponses développées, Paris, Amphora, 2007, p. 64.

(20) Gérard DEBRY, Glucides à saveur sucrée, édulcorants et santé, John libbey Eurotext, 1996, p. 307.

(21) Katy Le NEURÈS et Corole SIEBERT, Soins de confort et de bien être : Unité d’enseignement 4.1, Masson, 2012, p. 54.

(22) Zermati J.-P., Maigrir sans regrossir : Est-il possible, Paris, Odil Jakob, 2009, p. 240.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.