ANALYSE AGRONOMIQUE ET GENETIQUE DE QUELQUES VARIETES DE BLE DUR ET DE LEURS HYBRIDES F1EN CONDITIONS PLUVIALES

L HANIFI-MEKLICHE, D BOUKECHA, A MEKLICHE

Résumé


L’évaluation de l’hétérosis du blé dur (Triticum durum Desf.) et du déterminisme génétique de quelques caractères morphologiques et de production a été étudiée en utilisant un croisement demi-diallèle entre cinq variétés dans un dispositif bloc aléatoire complet.L’expérimentation est
réalisée au champ à l’InstitutNational Agronomique d’Alger. L’hétérosis est positif pour le rendement en grain, l’indice de récolte, la biomasse et le nombre de grains/épi et varie de 27,71 % (rendement en grain) à 7,18 % (nombre de grains). Il est négatif pour le nombre d’épis/plante, la longueur de l’épi, la longueur du col de l’épi et la hauteur de la tige et varie de -32,32 % (nombre d’épis/plante) à -0,17 % (hauteur de la tige). Pour le rendement en grain, les croisements Vitron x Siméto, Waha x Saadi, Waha x Vitron, Siméto x Ardente et Saadi x Ardente sont supérieurs à leur meilleur parent respectif. Cependant, seuls Waha x Saadi (48,50 %) est supérieur à la meilleure variété (Waha) incluse dans l’essai. L’étude du rapport AGC/ASC montre la prédominance des gènes à action non additive pour la majorité des caractères à l’exception de la longueur de l’épi pour laquellece rapport est légèrement supérieur à 1 (1,13). Pour la biomasse, la longueur de l’épi et la hauteur de la tige pour lesquels le modèle Hayman semble acceptable, la non additivité a été confirmée par l’analyse Hayman (1954).

Mots-clés


blé dur; hétérosis; déterminisme génétique

Texte intégral :

PDF

Références


Anonyme, “Statistiques agricoles 2002”, Série B, Ministère de l’agriculture et du développement rural, Alger, (2003), 59p.

Baldy C., “Contribution à l’étude fréquentielle des conditions climatiques: leur influence sur la production des principales zones céréalières d’Algérie”, MARA, projet céréales, Alger. (1974), 152 p.

Fonseca S. et Patterson F. L., “Yield component heritabilities and interrelationship in winter wheat (Triticum aestivumL.)”, Crop Sci. Vol. 8 (1968), pp. 614-617.

Griffing B., “Concept of general and specific combining ability in relation to diallel crossing systems”, Aust. J. Biol. Sci. 9, (1956), pp. 463-493.

Hayman B.I., “The analysis of variance of diallel tables”, Biometrics, 10 (1954), pp. 235 – 244.

Dhonukshe B. L. et Rao M. V., “Heterosis in durum wheat”, Indian J. Genet. PL Breed., 39, (1979), pp. 285-291.

Inamullah H.A., Fida M., Siraj U.D., Ghulam H. et Rahmani G.E., “Evaluation of the heterotic and heterobeltiotic potential of wheat genotypes for improved yiekd”. Pak. J. Bot. 38 (4), (2006), pp. 1159-1167.

Ahmed Z., Kumar P., Katiyar R. P. et Gupta R. R.,“Heterosis in macaroni wheat”, Indian J. Genet. PL. Breed., 39, (1979), pp. 279-284.

Lefort-Buson M., “Heterosis chez le colza oléagineux (Brassica napusL.) : analyse génétique et prédiction”. Thèse de Docteur ès Sciences Naturelles, Université de Paris-Sud ; Centre d’Orsay. (1986), 228 p.

Bhadouria S. S., Singh K. P. et Shrivastava P. S., “Hétérosis in common wheat (Triticum aestivumL.)”, JNKVV (Jawaharlal Nehru Krishi Vishwa Vidyalaya) Res. J. 10, (1976), pp. 219-225.

Hanifi-Mekliche L. et Gallais A., “Heterosis, genetic effects and value of F2s and doubled-haploid lines in barley breeding”, Agronomie 19, (1999), pp. 509-520.

Hanifi-Mekliche L., Boukecha D. et Mekliche A., “Effet du stress hydrique sur l’hétérosis F1du blé dur (Triticum durumDesf.)”, (2004), (article soumis à publication).

Hassan E.E. et Saad A.M.M., “Combining ability, heterosis, correlation and multiple linear regression for yield and its contributing characters in some bread wheat genotypes”, Annuals of Agric. SC. Moshtohor, Vol. 34, 2, (1996), pp. 487-499.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.