Etude sur l’état de santé de la vie de couple chez les jeunes mariés en Algérie.

Said Mehdi DERGUINI

Résumé


La présente étude porte  sur les jeunes couples mariés en Algérie dont l’objectif est de saisir ce qui caractérise le plus aujourd’hui la vie conjugale des jeunes algériens mariés en nous basant bien évidemment sur les réponses des participants. Nous avons recueilli 712 questionnaires dans 48 wilayas du pays que nous avons passé sur internet. Les hommes et les femmes qui ont répondu à notre questionnaire : ont une durée  entre 6 mois et 15 ans de mariage, instruits ou diplômés de l’université,  issus des milieux socioculturels  favorisés pour la plupart

Nous avons traité nos données avec le logiciel des statistiques SPSS, en procédant à un tri à plat de toutes les variables.

Nos résultats traduisent une réalité nouvelle : des jeunes couples qui aspirent à un renouveau, et qui ont décidé de prendre de la distance par rapport à un modèle familial, qui a été décrit  par beaucoup d’auteurs comme traditionnaliste et archaïque.

Connaitre son futur partenaire avant de s’engager définitivement avec lui devient une condition sine qua non, les participants ont plutôt une image positive de leurs conjoints, trouvent leurs couples plutôt réussis, l’affectivité dans le couple est plus affirmée, la sexualité est mieux vécue…etc. tout cela dit d’une avancée significative pour le couple algérien.

Mais malgré cela des difficultés persistent : tensions au sein du couple, difficulté de communication en temps de crise, manque d’ouverture à d’autres couples, infidélité au sein du couple, problèmes conjugaux liés à l’argent…etc.

Tout cela pour dire que le jeune couple algérien est engagé dans une voie de transformation.


Mots-clés


état de santé ; vie de couple ; jeunes mariés ; Algérie

Texte intégral :

PDF

Références


Arezki. D. (2004), sens et non sens de la famille algérienne, Clemency, Editions Publisud.

Bendahman, H. (1984), personnalité maghrébine et fonction paternelle au Maghreb (œdipe maghrébin), Paris, La pensée universelle.

Boutefnouchet, M. (1980), la famille algérienne : évolution et caractéristiques récentes, Alger, Société Nationale d’édition et de diffusion

Christensen, A. & Heavey, CI., (1999). Intervention for couples. Annual Review of Psychology,50, 165-190.

Geiss, S. K., & O'Leary, K. D. (1981). Therapist ratings of frequency and severity of

marital problems: Implications for research. Journal of Marital and Family

Therapy, 7, 515-520.

Holtzworth-Munroe, A., Beak Beatty, S., & Anglin, K. (1995). The assessment and

treatment of marital violence: An introduction of the marital therapist. In N. S.

Jacobson & A. S. Gurman (Eds.), Clinical handbook of couple therapy (pp. 317-

. New York: Guilford.

Labonté, M.L. (2007), Vers l’amour vrai : se libérer de la dépendance affective, Paris, Editions Albin Michel.

Levenson, R. W., Carstensen, L. L., & Gottman, J. M. (1993). Long-term marriage: Age,

gender, and satisfaction. Psychology and Aging, 8, 301-313.

Louadi. T., Negadi. G., Kouidri. M. (2000) - Enquête sur la Population et la Famille dans l’Ouest Algérien- département de démographie et FNUAP- Projet ALG /98/P08.

Lussier, Y., Wright, J., Lafontaine, M.-F., Brassard, A., & Epstein, N. B. (2008).

L'évaluation et le traitement de la violence conjugale. In J. Wright, Y. Lussier & S.

Sabourin (Eds.), Manuel clinique des psychothérapies de couple (pp. 445-506).

Québec, Canada: Les Presses de l'Université du Québec.

Zerdoumi, N. (1970), enfants d’hier : l’éducation de l’enfant en milieu traditionnel algérien, Paris, Librairie François Maspero.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.