Quelle citoyenneté et quelle interculturalité pour la jeunesse algérienne : une citoyenneté et une interculturalité numériques ?

Sabrina GAHAR

Résumé


Comment peut-on parler de citoyenneté chez une frange de la population qui se désigne elle-même par le vocable « étrange » de « Geek » ? Comment entrevoir un soupçon de pratique citoyenne au quotidien quand ces « Geek » ne se sentent vivre que « identifiés » par un pseudo, confinés dans des espaces clos derrière un écran et établissant à profusion des relations « hautement » « universelles mais virtuelles ? Nous sommes convaincus, et les premiers résultats de notre enquête auprès d’étudiants inscrits à l’université Constantine 2 le décryptent avec beaucoup d’insistance, que les « abimes numériques » dans lesquelles les navigations se font sans embarcations ni compagnons de voyage sont un frein, plutôt une entrave à toute tentative de pratique citoyenne effective.


Mots-clés


Citoyenneté ; Interculturalité ; Geek ; Alter-égo ; Réseaux sociaux ; Surfer

Texte intégral :

PDF

Références


- Audigier, F. (2000). L’éducation à la citoyenneté, INRP, Paris

- Proulx, S., et Latzko-Toth, G. (2010). La virtualité comme catégorie pour penser le social : l’usage de la notion de communauté virtuelle, Sociologie et sociétés, vol. 32, n°2, 2000, p. 99-122. Les presses de l’université de Montréal.

- Maache, Y. (2001). Le journal interculturel une voie royale pour une éducation à la citoyenneté, conférence donnée à l’institut sur la bonne gouvernance, Codesria, Dakar.

- Maache, Y. (2015). L’interculturalité un concept en construction ? 15ème Congrès de l’ARIC, Strasbourg – France, août, 2015

- Millerand, F., Proulx, S. & Rueff, J. sous la direction (2008), Web social : Mutation de la communication, Presse de l’université du Quebec.


Renvois

  • Il n'y a présentement aucun renvoi.




Direction des Publications et de l'animation scientifique

Université des Frères Mentouri Constantine 1. Route Ain El-Bey. 25000. Algérie.